Recette des navettes de Marseille à l'anis - Recette de la chandeleur

Navettes de Marseille à l’anis pour la Chandeleur

En ce jour de la chandeleur, il y a bien sur les crêpes mais pas que. En Provence et surtout à Marseille c’est le jour ou l’on fabrique les navettes qui sont bénies en l’abbaye Saint-Victor en hommage à Marie. La navette avec cette forme caractéristique de barque, fabriquée dans le célèbre four des navettes de Marseille.

Je vous avais déjà partagé la recette des navettes de la Saint-Victor à la fleur d’oranger, cette fois-ci c’est la recette des navettes à l’anis tirée du livre de Marcel Pagnol qu’Eric a préparé …

Navettes de Marseille

à l’anis pour la Chandeleur

Recette des navettes de Marseille à l'anis - Recette de la chandeleur
Recette des navettes de Marseille à l’anis – Recette de la chandeleur

Préparation : 20 minutes

Repos : 2 heures

Cuisson : 15 minutes

Pour 5 douzaines de navettes environ

Ingrédients

  • 3 œufs et 1 jaune bio
  • 600 grammes de farine T 65 (a ajuster )
  • 300 grammes de sucre semoule
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 75 grammes de beurre ramolli
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à soupe de graines d’anis ou de pastis
  • quelques gouttes d’extrait de vanille
Recette navettes de Marseille à l'anis pour fêter la chandeleur
Recette navettes de Marseille à l’anis pour fêter la chandeleur
  • Blanchir les œufs avec le sucre dans une jatte. Incorporer l’huile d’olive et le beurre, la pincée de sel, puis allonger d’¼ de verre d’eau.
  • Verser la farine et les graines d’anis ou le pastis et l’extrait de vanille. Pétrir jusqu’à obtenir une pâte homogène, souple et légèrement collante, si elle est trop ajuster en rajoutant un peu de farine.
Recette de Marcel Pagnol avec ces navettes de Marseille à l'anis - chandeleur
Recette de Marcel Pagnol avec ces navettes de Marseille à l’anis
  • Prendre une partie de la pâte, faire un boudin d’1cm et demi de diamètre. Y découper en biais des mandorles de 8 ou 10 centimètres.
  • Disposer les sur une plaque recouverte d’une toile silpat et les fendre assez profondément en leur centre et sur la longueur (sans les percer) avec un couteau. Laisser-les reposer 2 heures.
  • Voir la recette des navettes de la Saint-Victor (recette ici) pour former le boudin et découper les navettes en photos.
  • Préchauffer le four à 180°c ou thermostat 6.
  • Les enfourner pour 15 minutes, la cuisson doit être rapide car seuls les bords doivent colorer.
Dégustation de navettes à l'anis de Marseille - recette provençale
Dégustation de navettes à l’anis de Marseille

Les disposer sur une grille dès la sortie du four, puis gardez les dans un bocal fermé. Elles se conservent très longtemps, enfin si vous ne les mangé pas aussi vite que nous. On adore ça et on les grignote avec plaisir !

Histoire des navettes extraite du livre

« Deux traditions perdurent dans un si petit gâteau. Sa forme de barque suggère l’arrivée de Lazare et des deux Marie aux Saintes-Marie-de-la-mer, son goût d’anis, la découverte d’une vierge de bois peint échouée dans le vieux port de Marseille. Elle portait une couronne d’or, une patine avait verdi sa robe : on baptisa ce miracle Notre Dame du fenouil (déformation de Notre Dame du feu nouveau). Depuis 1781, des fournées de navettes sortent du four du boulanger pour le 2 février et sont bénies en l’abbaye de Saint-Victor. On les achète par douzaine, une pour chaque mois, voici presque une hostie … »

Source de la recette : A table avec Marcel Pagnol

 


 

«Toutes les œuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l’auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L111-1 et L112-2 du code de la propriété intellectuelle. Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont, par conséquent, interdits sans autorisation du titulaire des droits.»

Copyright : texte et photographies de Kty pour Kaderick en Kuizinn©

Eric et Kty

22 commentaires sur "Navettes de Marseille à l’anis pour la Chandeleur"Donnez votre opinion →

  1. Quelle jolie recette ! elle nous apporte le soleil et crois moi il y a urgence chez moi !! Ce doit être tout croquant à la dégustation et ce petit goût d’anis c’est vraiment sympa !! Bravo à Eric, il a assuré comme un chef !! vous devez vous battre tous les deux, je ne sais pas lequel est le plus fort !! Gros bisous

  2. coucou ma douce je te dis qu’il faut que tu nous fasses un dossier spécial provence avec touutes ces belles recettes!!! je connais très bien le four aux navettes de saint victor tu te doutes1mais la ça fait un peu loin! alors je vais faire ta recette elles sont trop belles!bisoussss

    1. Bonjour Monique,
      les mandorles, ce sont les griffures que l’ont fait dans chaque navette à l’aide d’une lame de rasoir ou d’un bon couteau aiguisé …
      merci et passez de bonnes fêtes,
      Cathy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *